publié le 05 février 2014 à 13h04  Agence France-Presse Rio de Janeiro

Sans air climatisé sur son lieu de travail et interdit de s'y rendre en bermuda, un fonctionnaire de Rio de Janeiro n'a pas hésité à emprunter une jupe à sa femme pour mieux supporter les fortes chaleurs de l'été austral.

André Amaral Silva, 41 ans, a revêtu mardi - alors que les thermomètres affichaient 40,8°C - une jupe longue noire à losanges blancs et a affiché sa photo sur Facebook. Elle a été partagée par plus de 5000 personnes en quelques heures et diffusée dans la presse mercredi.

Silva, dessinateur de profession, raconte que le concierge du Centre administratif de Rio où il travaille a tenté de l'empêcher de rentrer dans l'immeuble dans sa nouvelle tenue.

Mais il a allégué «que si les femmes y étaient autorisées, lui aussi l'était».

Il n'a toutefois réussi à rentrer que lorsque l'administrateur de l'immeuble a assuré «que le port de la jupe est autorisé!»

«Cela a été simple et facile à résoudre. Les gens finissent par obéir à des règles sans savoir d'où elles viennent», a déclaré Silva, cité par le quotidien o Globo.

«Nous sommes sans air climatisé et même avec cette chaleur il n'a pas été réparé», a ajouté Silva pour justifier son choix vestimentaire.

Il a trouvé la jupe tellement confortable qu'il menace «de ne pas la rendre à sa femme».

La présidente du tribunal de Rio, Leila Mariana, a dispensé du 21 janvier au 21 mars les avocats de tout l'État de Rio de porter un complet-veston pour travailler et circuler dans les tribunaux.

Le bermuda est toutefois banni et les magistrats devront porter pantalon long et chemise à manches longues. Et le costume-cravate reste de rigueur pour les audiences.