le figaro  publié le 11/06/2013 à 12:53

interdits de porter le short au travail, des conducteurs de trains suédois ont opté pour la jupe. Une manière humoristique de contourner le règlement et de supporter la récente vague de chaleur qui s'est abattue sur Stockholm.

Les passagers de la ligne Roslagsbanan, à Stockholm, ont dû être surpris, cette semaine, en découvrant les conducteurs de leurs trains en jupe. Interdits de shorts au travail, les employés ont trouvé cette parade pour protester contre le règlement et supporter la chaleur qui s'est récemment abattue sur le pays.

Martin Akersten en uniforme.

 

Selon Martin Akersten, un chauffeur participant à cette protestation hors normes, plus d'une douzaine de conducteurs et de machinistes ont décidé de porter la jupe pendant plusieurs jours. «L'uniforme imposé est trop strict», considèrent-ils. La jupe étant acceptée par Ariva, l'entreprise qui gère la ligne de trains, aucune mesure n'a pu être envisagée pour mettre fin à ce mouvement. Pour la société, s'opposer au port de ce vêtement féminin par des hommes serait discriminant. Selon son porte-parole, Tomas Hedenius, «Ariva souhaite seulement voir ses employés soignés et élégants en portant les uniformes disponibles». Mais «un changement du règlement vestimentaire n'est pas exclu à l'avenir», a-t-il ajouté. La situation était particulièrement délicate à gérer, la diversité et la tolérance étant particulièrement mises en avant dans la politique de l'entreprise.

En France, il n'y a pas de loi sur le port d'uniformes dans les transports en commun. C'est à chaque société de décider: Veolia Transports n'impose pas de tenue spécifique à ses employés, tandis qu'à la RATP les conducteurs de métro ont un uniforme obligatoire. À quand la jupe?