Le livre bleu du Gixel autocensuré par les patrons de la biométrie

Un bout de texte a été supprimé, un texte qui y apparassait quelques semaines plus tôt page 35, et qui nous parlait des stratégies d'acceptabilité recommandées au gouvernement.

Vous trouverez ici l'ensemble des pages (ex)35, 36 & 37, avec, [en gras entre crochets] le passage qui a été éliminé.

Vive la démocratie à grands coups d'acceptabilité !

LIVRE BLEU DU GIXEL :

 

[Acceptation par la population :

La sécurité est très souvent vécue dans nos sociétés démocratiques comme une atteinte aux libertés individuelles. Il faut donc faire accepter par la population les technologies utilisées et parmi celles-ci la biométrie, la vidéosurveillance et les contrôles.

Plusieurs méthodes devront être développées par les pouvoirs publics et les industriels pour faire accepter la biométrie. Elles devront être accompagnées d’un effort de convivialité par une reconnaissance de la personne et par l’apport de fonctionnalités attrayantes:


- Éducation dès l’école maternelle, les enfants utilisent cette technologie pour rentrer dans l’école, en sortir, déjeuner à la cantine, et les parents ou leurs représentants s’identifieront pour aller chercher les enfants.

- Introduction dans des biens de consommation, de confort ou des jeux : téléphone portable, ordinateur, voiture, domotique, jeux vidéo


- Développer les services « cardless » à la banque, au supermarché, dans les transports, pour l’accès Internet, …

La même approche ne peut pas être prise pour faire accepter les technologies de surveillance et de contrôle, il faudra probablement recourir à la persuasion et à la
réglementation en démontrant l’apport de ces technologies à la sérénité des populations et en minimisant la gène occasionnée. Là encore, l’électronique et l’informatique peuvent contribuer largement à cette tâche.]


Aspect réglementaire :

Cependant, le marché national ne soutient pas suffisamment les développements possibles de ces technologies à cause des faibles budgets qui ont été jusqu’alors consacrés parles pouvoirs publics et par une législation contraignante. L’objectif est d’augmenter la sécurité tout en en évitant de nuire à la liberté de chacun, l’informatique et la biométrie devraient y parvenir. Le politique doit assouplir la législation afin de favoriser le développement des technologies de la sécurité électronique et informatique.

 


page 36

SECURITE : Propositions

Lancer un grand programme français et Européen pour le développement des technologies visant à améliorer la sécurité des citoyens. « Sécurité » peut être pris ici au sens large, depuis les accidents de santé jusqu'à la protection contre le terrorisme en passant par les accidents corporels, les effractions et les usurpations de droits.

Ce programme à caractère dual, civil et militaire, serait financé conjointement par le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Défense, le Ministère de la Santé et la Commission Européenne. Il viserait le développement de solutions contribuant à la sécurité des biens et des personnes par :

- Protection de sites et d’infrastructures

o Infrastructures Publiques, bâtiments, voirie, ponts, tunnels, axes de transport, etc

o Grandes installations (Production d’énergie, Hôpitaux, Réservoirs d’eau potable, Radio et Télévision)

o Sites dangereux (Chimie, nucléaire,…)

o Ports, Gares, Aéroports, métro

o Sécurisation des biens et des moyens de transaction (Banques, distributeurs de billets)

- Protection de réseau de Répartition et de Distribution d’électricité, d’eau, de téléphone, d’argent, etc…)

- Information et sécurité des systèmes d'information

- Surveillance du littoral et des frontières (Ports et Littoral, frontières, lutte contre l'immigration illégale

- Protection des moyens de transport (Transport de terre, Transport de mer, Transport aérien)

o le suivi du voyageur et de ses bagages depuis l’enregistrement jusqu’à l’embarquement dans les transports inter cités

o la surveillance des transports urbains

- Protection de population et police / forces d'urgence

o Protection de la population contre les agressions et les accidents.

o Application de la loi (incluant LTLW et arme à feu intelligente)

o Vérification d'armement / désarmement. Lutte contre la prolifération

o Trafic illicite (drogues, armes, munitions, explosifs)

o Transport légal de marchandises critiques dangereuses

 

Pour réaliser des solutions efficaces, de nombreuses technologies doivent être mise en oeuvre

- Technologies des Détecteurs

          o alerte des secours et localisation par téléphone cellulaire

          o technologies de détecteurs avancées

 

o détection et la neutralisation des objets dangereux cachés

o analyse et détection des menaces : explosifs, gaz toxiques, maladies infectieuses, (RF, Laser, IR,UV, NRBC, acoustique, etc.)

o Intégration de détecteurs

- Technologies des Communications

o Communication sécurisée

o Interopérabilité

o Techniques d’alerte de la population

- Technologies de l'information

 

o Information et données

o Guerre de l'information (EW/IW, IFF, Brouillage Antibrouillage, Cyber Sécurité, Crypto, etc.)

o Réseaux de l'information et architectures

 

- Simulation

o Techniques de simulation d'équipement

o Techniques de simulation de scénario et de décision

- Technologies de Matériels

o Nouveaux matériels ( protection de site, protection NRBC,…)

o Technologie optronique

o Matériels énergiques et technologie de plasma (Pyro technologies, Techniques de détection d'explosifs)

- Comportement humain, Biométrie

o Identification biométrique des individus

o Développement des moyens d’identification électroniques : e-carte d’identité et e-passport

o Analyse du comportement humain et modélisation, identification et surveillance des individus et des groupes suspects

o Facteurs humains

o Biométrie

- Technologie Radar

 

A coté de ce programme sécuritaire, les pouvoirs publics et les industriels s’entendront sur une action incitative en faveur de l’utilisation des moyens biométriques dans la vie courante, transactions « cardless », utilisation de la biométrie dès le plus jeune age. Les industriels de leur coté proposeront des applications de confort ou ludiques exploitant ces mêmes technologies pour faciliter leur acceptation par la population.

Enveloppe Budgétaire :

L’importance de l’enjeu est tel qu’un effort de R&D publique et industrielle comparable en proportion du PIB à celui consenti pour construire la force de dissuasion française de 1958 à 1980 et le soutien à l’industrie correspondant serait une réponse proportionnée au problème.

Le niveau de dépenses par les USA pour le « Homeland Security » est on le rappelle d’environ 40 Milliards € en 2003. Un niveau comparable de dépense sera nécessaire pour l’Europe, la contribution de la France devra se situer aux environs de 8 milliards €.