Fermeture d'Aircelle à Meudon

Le TGI du Havre rejette un référé des élus du CCE

INFOCEANE.com
Mercredi 7 décembre 2005

Le tribunal de grande instance du Havre a rejeté mardi un référé engagé par le Comité central d'entreprise (CCE) d'Aircelle (nacelles d'avions) contre le projet de fermeture du site de Meudon (Hauts-de-Seine) qui emploie 900 salariés. Les élus du CCE ont indiqué qu'ils étudiaient la possibilité de poursuivre la procédure sur le fond devant un autre juge. "Nous estimons que la direction a commis un délit d'entrave car elle a émis sa volonté de fermer le site de Meudon dans un document daté d'avril 2005 alors que le projet n'a été présenté au CCE que trois mois plus tard", a affirmé Ali Talmat, secrétaire CGT du CCE.

Ce syndicaliste estime que ce décalage dans le temps a porté préjudice à la capacité des elus à s'opposer à ce plan. De leur côté, les avocats de la direction avaient fait valoir lors de l'audience de référé qui s'est tenue le 8 novembre que le texte en question était "confidentiel" et ne constituait qu'un "document de travail".

Aircelle a annoncé le 4 juillet la fermeture d'ici fin 2006 de son site de Meudon en raison "de coûts de fonctionnement trop élevés". Les 620 postes (occupant 900 salariés) de cette usine doivent être redéployés sur les sites de Plaisir dans les Yvelines (337), du Havre (271) où se trouve le siège social, et de Toulouse (12).

http://www.infoceane.com/journal/051207-aircelle.html